Ange du Chaos: le FORUM

Forum Officiel
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Jazalh
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 263
Date d'inscription : 30/04/2012
Age : 43
Localisation : Foshan

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mar 1 Mai - 10:11

Je vais tâcher de donner un avis général sur le cycle de l’ange du chaos, je vais sans doute omettre pas mal de truc, mais bon, je vais faire au mieux .
Evidemment, ce qui suis, je le considère comme un avis tout à fait personnel, et donc ne l’impose à quiconque. La vérité n’a pas sa place ici, tout est subjectif, vu à travers mon prisme.

Je vais commencer par le très positif (qui fait que je pourrais relire encore et encore tes roman sans me lasser.)

*Le monde.
Franchement, chapeau bas. Imaginer, mettre en place et rendre palpable un monde fictif nécessite énormément de talent et de sensibilité, d’ouverture sur le monde réel, et une faculté de vision alternative. Et le monde que tu as créé est très cohérent. Je le vois un peu comme un mélange de Renaissance et de Warhammer (lui-même très axé renaissance à mon avis). Tu as su distiller une foule de détails qui font de ton monde quelque chose d’abouti, sans extravagance aucune, mais tout en étant empreint de magie et de mystère.

*La Nature Humaine.
Tu as effectué un travail que je compare un peu à celui de Sergio Leone dans ses westerns. Fini John Wayne et le mythe du cowboy qui sent bon, rasé de près, où tout est clean. L’humanité, surtout en période de conflit, tend souvent vers la lie, l’abjection, la bassesse. On a pu gouter à toutes les couches de la société, toutes sont empreintes de gens honorables, mais surtout de voyous. Et la vie est ainsi. L’humain livré à lui-même est soit un leader, sois un suiveur, sois un solitaire.
Il est plus facile de diriger par la force et la peur, la plupart des gens ne disposant pas du charisme naturel pour user d’autres moyens. L’argent est une autre possibilité. Il y a aussi les intrigants, mais qui sont à mi-chemin entre cette catégorie et la suivante.
Les lâches, les avides, les faibles, se rallieront souvent à la force, quelle qu’elle soit, pour protéger leur vie, voir gratter quelques miettes.
Et certains décideront simplement de vivre en marge, mais ce chemin reste le plus difficile, le plus exigeant.
Tout ceci apparait clairement dans tes romans, avec un criant réalisme. Rien n’est simple, blanc ou noir, ou si rarement

*Les personnages.
Variés, hauts en couleurs, une psychologie souvent détaillée, qui nous fait comprendre leur agissements, et emphatiser. Gher’, Leprin, Estrée , Dev’ , Morion, Maurice, Rathe, Gamael, les Spectres et les "méchants"en général, (trop nombreux à citer) etc… Rien à dire, si ce n’est merci pour la qualité des figures proposées.

*Ton écriture s’améliore au fil des œuvres.
Si au début tu semblais des fois chercher les belles phrases rien que pour leur effet de style, ce qui me faisait tiquer et soupirer, tu as rapidement évolué, sans doute avec l’assurance et la sérénité, vers un style plus libre, mais de qualité, avec des phrases plus légères, plus fluides, moins ampoulées. Tu as atteints un certain « style de croisière » tout a fait appréciable et très agréable à lire dans son ensemble.

*La sincérité.
Je vais être un peu vulgaire, mais le terme est le plus approprié : ton œuvre semble sincère, réelle, franche, et tu ne te branles pas le cerveau devant la glace. Il est en effet tout à fait détestable de lire certains romans complètement « hors des gens », si je puis dire, destinés plus à flatter je ne sais quel aspect de ceux qui les écrivent, et qui pourraient tout autant ne pas les publier car elles n’apportent rien à personne d’autre qu’a leur auteur.

*La lutte de Cellendhyl pour retrouver son corps et son art (mais là c’est surtout parceque je m’y suis bcp identifié)
*Tout le concept et l’histoire des Spectres, Valkyr etc…. C’était juste superbe et intense.

Maintenant positif neutre

*La magie.
Elle est présente mais discrète, peu conventionnelle, et c’est appréciable (et je pense que cela te permets de mettre en valeur les aptitudes martiales de tes héros).

*Les combats.
Tu prends beaucoup de temps pour décrire les assauts, leurs techniques. C’est en général appréciable, et permets au lecteur de suivre l’action, d’une manière plus ou moins cinématographique. Il semble aussi que tu cherches un certain réalisme, et je t’imagine alternant l’écriture des combats à leur pratique réelle dans un souci d’exactitude.

Toutefois, ces combats sont, souvent, peu réalistes si l’on considère qu’il opposent des protagonistes rompus à cet art (même si de différent niveaux) et surtout, qui y risquent leur vie. Car il y a une grande différence entre un échange amical, un duel courtois, un duel à mort, un champ bataille, le nombre de protagonistes de chaque camp, leur armes etc…
1-Il est impossible de ne pas adapter son style à l’arme de son adversaire, puis a son style.
2- un combat à mort, avec des techniques donc mortelles, et totalement diffèrent d’un combat d’entrainement, de par le style, mais surtout par l’intention qui le porte.
Dans un « combat à mort », il n’y a pas de place pour l’approximation, l’erreur, le doute. Chaque coup est destiné à tuer, ou des fois à estropier pour amoindrir un moment. Mais la finalité est la mort de l’autre TOUT EN RESTANT SAUF et le moins atteint possible.
Si je prends mon exemple, que je fasse un combat contre un autre pratiquant, nous saurons tous les deux qu’après nous rentrerons tranquillement chez nous (sauf accident, hein). Nous n’avons pas l’intention de nuire, il s’agit plus d’un échange.
Si je dois me défendre ds la rue, l’inconnue est présente, et je dois arriver à m’en sortir le mieux possible, sachant que ma vie n’est souvent pas en jeu mais que je peux être blessé si possible, bien que prendre un ou deux coup ds la tête ne sera pas bien grave (en général). De plus je dois prendre garde à ne pas tuer ou estropier « de trop » mon agresseur.
Si quelqu’un veut prendre ma vie, là c’est complètement différent (imaginons que je suis sans armes et que mon agresseur aie un couteau et veuille me faire la peau). Mon but sera de le mettre hors d’état de nuire, quitte à le blesser grièvement, tout recherchant au maximum à ne pas me faire blesser. Le tuer est une option, mais la dernière.
Et si maintenant c’est moi qui veuille tuer quelqu’un, ce sera encore plus diffèrent, sa mort étant la finalité, je la rechercherais par tous les moyens, et me battrais encore différemment.
Là aussi, reste à savoir si je désire vivre ou si devoir mourir pour tuer est une option.
Les combats que tu décrits me font (des fois) un peu penser à la vision que les américains avaient des arts martiaux ds les années 60 (genre James Bond). Les techniques sont très sommaires, limitées, et manquent en général de réalisme effectif. Si tu donnes un poignard a deux experts en la matière et que chacun doit et veut tuer l’autre, le combat durera moins de 5 secondes une fois qu’ils se seront lancés. Les vrais combats à mort sont très courts quand ils opposent de vrais combattants. Par contre, avec des novices ca peu trainer plus que de raison.
Me dérangent aussi certaines blessures qui « tuent sur le coup » dans tes romans, comme le larynx défoncé ou le coup de poignard dans les reins, mais bon ça c’est du détail.
(bon j’ai l’impression de pas avoir été clair, je réaborderai sans doute le sujet une autre fois ^^’)

Le négatif mais pas méchant:

*Les redondances.
les deux tiers des adversaires de Cell’ meurent éventrés du pubis à la gorge. Alors dejà, a moins d’avoir un laser à la StarWars, c’est impossible (avec une dague, va faire le test sur une carcasse de cochon déjà bravo si tu arrives jusqu’au sternum, mais apres, couper la cage thoracique, dans le même mouvement ...). Mais bon, j’imagine que BdM est une dague vraiment spéciale et alors très très très tranchante.
Le sourire carnassier de Cell’, le ricanement de BdM, « pourquoi je suis ton ami ? parce que je suis le seul à pouvoir te supporter » , le plus aimé de dame la Mort, etc …
Et les étirement sur la terrasse… Mais bon là par je comprends l’importance de montrer qu’il entretienne le matériel, c’est juste que le lire toutes les 10 pages …
Il y en a d’autres dont je ne me souviens plus vraiment, mais qui m’ont un peu agacé à la longue.

*Les plats, les alcools, les habits.
Toi tu dois aimer bien manger, les vins de qualité, et dois faire attention à ta mise (quoique c’est moins sur).
De temps en temps, savoir que Cellendhyll aime la salade de cresson avec du fromage de chèvre, c’est bien, mais le descriptif de chaque repas, c’est trop. Un paragraphe pour les plats, autan pour le vin, à la longue c’est vraiment lassant, souvent je saute le paragraphe et passe à la suite (je suis ignoble c’est un scandale c’est criminel).
Pareil pour les fringues, mais je ne passe jamais car j’aime avoir la mise du personnage en tête si elle est décrite. Mais tu décris trop souvent, quasiment à chaque fois, et pareil, ça me lasse.

*Le sexe.
Il y a deux écoles. Ceux qui aiment ça doivent se régaler, tu décris très bien l'acte sexuel, avec bcp d'érotisme.
Pour ma part, c’est comme la bouffe et les spiritueux dans tes romans : ca prends de la place pour rien. Alors oui, des fois, on comprend mieux certaines choses, la psychologie des personnages est affinée, l’acte sexuel en disant long sur qlq’un, mais même. Ce n’est pas que je sois choqué, mais juste que je trouve sans intérêt, me laissant plus une impression de « le cul ça fait tjrs un hameçon de plus pour ferrer le lecteur ». Mais bon, au moins, écris-tu bien, alors tu es pardonné ^^’ … ^^.

Le j’aime pas du tout.
*Cellendhyll.

Eh oui… le concept de ton héros m’est tout bonnement insupportable What a Face .

1- Super Héros Méga trop Fort.
A part contre Morghöl la 1ere fois et Gamaël, Cellendhyll surclasse totalement et absolument tous ses opposants. Il ne transpire même pas (enfin ds le t5 c’est un peu différent).Il est L’Elu, tout le monde le veut, les Plans se croisent en lui, Sa destinée est hors norme, il est unique, il est La Mort en marche …
En fait il est Neo.
Je ne dis pas que je voudrais le voir pisser le sang à longueur de pages, mais il n’y à aucune surprise, à aucun moment (sauf ceux cités ci-dessus) je ne me suis dit « Ah, la par contre il va se faire déchirer » ou même « hmmm, c’est tendu.)

2- toutes les femmes sont folles de lui.
A part la baronne Margareth et Mina, toute femme de 15 à 50 ans devant le héros se pâment, le feu nait dans leur entre-jambe, leurs fantasmes les accables, et gémissent "ohh Cellendylh…"
Par pitié, par pitié !!! je connais bien des femmes pour qui Cellendhyll serait juste certes un assez bel homme, mais un surtout un homme aux mains pleines de sang, tuant sur commande, et ce serait suffisant pour les rebuter. Des femmes qui ne sont pas dépendantes du trip « mauvais garçon dangereux ça m’excite », ce qui est plutôt l’apanage des adolescentes. (quoique ^^’).

3- sa personnalité
Un gamin désemparé, frustré, muni d’une arme mortelle (son savoir martial).
C’est ainsi que je le vois.
Il ne sait pas se gérer émotionnellement. Certes, quand il s’agit de refouler ce qui pourrait l’empêcher de remplir une mission, il y arrive, mais simplement en se servant de son « travail » comme d’un calmant passager : il « range » les problèmes dans un coin de son esprit.
Il venge facilement ses frustrations sur le premier venu dont la tête ne lui reviens pas. Je comprends tout à fait qu’en temps qu’assassin, il donne la mort avec facilité, mais ce n’est pas là ce qui me fait détester son tempérament. Sous couvert d’une âme sois disant noble dans le fond, il donne son respect à certains, et tous les autres sont… consommables. Le problème c’est qu’être un assassin ne veut pas dire tuer quand on est fâché. Au contraire, un assassin tue dans le cadre de son emploi. Il garde son sang-froid, et même si tuer en soit n’est pas un problème, il dispose en général d’une éthique, il n’est pas sociopathe. Même si Cell’ a des amis, ‘(Guer’, Rathe et ses potes, le Mage vert) et d’autres relations basée sur le respect et la ressemblance à sa nature (Melkior) ; même s’il passe sa vie à mettre sa vie en jeu, même si il a été maint foi trahi, je trouve sa réaction face a son destin dénuée de toute maturité.
(On boit bien sa réaction quand son joujou (son corps) est cassé, il est plus mauvais qu'une hyène blessée, même se amis se mettent à le detester pour son tempérament irréfléchit, amèr, nombriliste.)

Avec Melkior, on sait à quoi s’attendre, l’homme semble tout simplement drogué par l’action et le besoin de se sentir vivre en mettant sa vie en jeu. Il est violent, et écrase tout ce qui se trouve sur son chemin. Il ne comprends que les rapports de forces, ne sait s’exprimer que par le combat.( J’aime bien Melkior. Je serais ravi de le voir nous donner un aperçu de ses talents.)
Mais Cell, lui, est devenu en 10 ans un autre homme, d’une terrible amertume, replié sur lui-même, ruminant son passé, rêvant, traumatisé, de ce qu’il lui est arrivé. Il n’évolue pas, reste bloqué, et seule la vengeance le repose à peu près.

Je ne dis pas que je ne comprends pas, mais je trouve juste le personnage pathétique dans le fond.
En faire un héros n’est pas un problème, la pire ordure peut faire un bon héros, mais il y a une volonté d’excuser, de justifier son caractère et sa personnalité, ce qui ne me plait pas.
Par contre il peut être effectivement très touchant, et j’avoues avoir eu un pincement au cœur en le lisant tout guilleret, prêt a partir en vacances avec Estrée juste après avoir vaincu le Roi-Démon. Là, j’ai eu mal au cœur, je veux dire, arrête un peu de torturer le pauvre gars, t’es un sadique. Dire qu’il a failli se faire sodomiser à mort par des jumeaux genre Zed et la Crampe … Sur le coup je l’ai trouvé d’ailleurs assez magnanime, je m’attendais à ce qu’il les sodomise au verre pilé ou au tisonnier, voir les deux. Mais non, juste une petite amputation.
et j’en viens au point suivant :

*Je me fait attraper mais je me libère toujours.
Certes, les méchants aiment palabrer, se gausser, se vanter qd ils pensent avoir leur proie à leur merci, mais des fois c’est juste abusé. Entre la mort de Hebert ( ?) et le garde qui se laisse astiquer par Estrée chez Mina… Qu’on vienne les sauver juste in extremis bon pourquoi pas, 1 ou deux fois…

*Elric de Melniboné
Tu te doutais que je ne pouvais passer à coté du nombre incroyable de similitudes des fois frisant le plagiat (merde je l’ai dit !!!) entre le cycle de l’Ange et celui d’Elric.
Je ne vais pas commencer à tout citer, d’autres ont dû te faire la remarque de façon construite.
Mais franchement des fois c’est presque choquant. D’ailleurs ça m’a choqué.
J’imagine difficilement que ce puisse être une coïncidence, et peut-être aurais-tu pu tâcher d’éviter cette accumulation de ressemblances, d’une façon ou d’une autre.
Par contre, cela n’enlève rien à la qualité de ton œuvre.

Voilà.

Je ne suis pas trop allé dans le fond des choses, et puis les pavés c’est pas génial, ca fatigue souvent les yeux, c’est décourageant pour certains.
Je conclurais juste en te disant que certes, comme tu as pu le lire, y’a pas mal de truc dont je ne suis pas fan, mais que ton cycle, malgré tout, est pour moi une des œuvres majeures de la Fantasy mondiale. Cocorico !!!
J’ai le sentiment aussi que tu te livres beaucoup dans tes écrits, tu m’a l’air d’une très grande sensibilité (c’est un compliment), et même si tu n’es pas Proust, tu es un véritable artiste.



Revenir en haut Aller en bas
Elkihl
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mar 1 Mai - 23:37

Bon ok ta donner ton avis, et c le tien. mais ya juste une chose qui ma derrangé et qui pour moi et relativement important,quand tu parle de Cell tu dit qu'il gagne a tous les coup

Euh......

T'es sur que t'as bien lu le livre car Cell est un initié en art martial, il est capable de rentré dans 2 transe différente et complémentaire. Peu de personne peuvent ce venter d’être a ce stade dans la connaissance du combat, il a été entrainé dans ce but: pouvoir agir seul contre plusieurs. je pense que cela serai encore plus chiant si a chaque combat il ce faisait dérouillé pour ensuite reprendre le dessus ( un peu comme dans tous les film^^).
bref ta ton avis nous avons le notre, malgré certain défaut il reste un héros^^
et pour finir, je connais bien les chronique d'Elric, et même si l'auteur est très bon , je le trouve moins prenant que Michel, et puis faut savoir que s'inspiré n'est pas copier.
Revenir en haut Aller en bas
Jazalh
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 263
Date d'inscription : 30/04/2012
Age : 43
Localisation : Foshan

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 1:51

Elkihl a écrit:
Bon ok ta donner ton avis, et c le tien. mais ya juste une chose qui ma derrangé et qui pour moi et relativement important,quand tu parle de Cell tu dit qu'il gagne a tous les coup

Euh......

T'es sur que t'as bien lu le livre car Cell est un initié en art martial, il est capable de rentré dans 2 transe différente et complémentaire. Peu de personne peuvent ce venter d’être a ce stade dans la connaissance du combat, il a été entrainé dans ce but: pouvoir agir seul contre plusieurs. je pense que cela serai encore plus chiant si a chaque combat il ce faisait dérouillé pour ensuite reprendre le dessus ( un peu comme dans tous les film^^).
bref ta ton avis nous avons le notre, malgré certain défaut il reste un héros^^
et pour finir, je connais bien les chronique d'Elric, et même si l'auteur est très bon , je le trouve moins prenant que Michel, et puis faut savoir que s'inspiré n'est pas copier.


J'ai effectivement lu les 5 premiers tomes, la première fois il y a 2 ou 3 ans, la seconde ces derniers mois.
Je comprends tout à fait que Cell'soit l'élite de l'élite du Chaos, apparemment l'Ombre de Morion la plus efficace au combat (enfin Melkior m'a l'air fort capable). Mais celà va dans le sens de ce que je veux expliquer. pour le moment seule une ex-Ombre et le chef suprême d'une race elle même totalement psychopathe ont pu le tenir en échec.
Oui, Cellendhyl est un Initié, qui semble s'ouvrir au rang d'Adepte, qui possède le Hyoshi'nin tardivement ds le cycle (plus sur de l'orthographe). J'imagine toutefois qu'il y a sur les plans plus d'une poignée d'Adeptes, quelques Maîtres, mais aussi des personnages qui ne se classent pas ds ce rang de compétences mais dont les qualités martiales sont extrêmes.
Ce que je veux dire c'est que à aucun moment, mais vraiment aucun, tu ne te dis que Cellendhyll puisse avoir des difficultés, un peu comme si tu jouais à un jeu en "godmode".
Je ne m'attends pas, comme je l'ai dit, a le voir verser des litres de son sang, mais de temps en temps monter des limites. Comme le ditestrée à un moment " quelles sont tes limites?" on se le demande.
Je ne parle pas de peiner à abattre de simples brigands ou soldats lambda, ces derniers d'ailleurs étant souvent peu à l'aise ds l'attaque groupée coordonnée. Se sont les circonstances qui le favorisent souvent, c'est vrai, par choix de l'auteur.

Mais oui, j'aurais trouvé plus digérable un homme confronté à des adversaires plus à sa mesure. Qu'il soit extrêment efficace je le comprends, qu'il soit inégalé me fait tiquer.


Pour ce qui est d'Elric, je n'emets pas de comparaison qualitative, c'est un toute autre sujet (d'ailleurs je préfère de loin le cycle de Corum) et le style des deux auteurs est totalement différent. je parle bien des personnages et des mondes, de certains concepts.
Revenir en haut Aller en bas
Taazmodesh
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 09/09/2011
Age : 26
Localisation : Calvados

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 2:13

Quelques petites remarques sur ce que tu n'aimes pas du tout ^^

1)
Pas faux, mais personnellement je trouve que c'est bien justifié et ça me plaît. Ça change de la fantasy habituelle ou le héros passe son temps à prendre des claques. pour une fois, c'est lui qui les distribue.

2)
Quoiqu'on en dise, la première chose que l'on regarde chez un inconnu, c'est son physique. Disposant d'un corps d'athlète, en plus de cheveux argents (plutôt classe, non ?), ça n'a rien d'étonnant à mes yeux.

3)
C'est un type brisé, qui s'est reconstruit de travers. Encore une fois, et alors ? C'est bien ça qui est intéressant. Les défauts, la folie, les fêlures et le cocktail que ça donne. Perso, je préfère mille fois un héros pathétique et frustré mais qui n'hésite pas à se lancer dans l'action plutôt que les traditionnels héros profondément gentils, sain et noble, qui pardonnent même les pires trahisons ect ect etc...

Pour Elric, je n'ai lu que le premier tome parce que franchement c'est pas terrible. Mais du peu que j'en ai vu, les deux personnages n'ont rien à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Jazalh
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 263
Date d'inscription : 30/04/2012
Age : 43
Localisation : Foshan

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 4:35

[quote="Taazmodesh"]Quelques petites remarques sur ce que tu n'aimes pas du tout ^^
quote]


pour les 1 et le 2, ce n'est pas tant le fait mais la constance qui me deplait.Oui il est un guerrier d'exception, mais son monde est un monde violent, porté sur l'aspect martial, et ses adversaires sont, a mon goût, TROP SOUVENT insignifiants face à lui. De même, oui, il est très beau et athlétique, charismatique, mais le fait que quasi tout le temps les femmes qu'il croise le désirent plus que de raison est, a mon avis, très réducteur. De ce que j'en connait, les femmes ne sont pas restreintes dans leurs goût à un physique, ou ce type de charisme, celui de cellendhyll y compris.
3- je suis tout çà fait d'accord, avoir un véritable saint comme héros peut-être franchement "chiant", mais entre un saint et Cellendhyll, il y a un miliard de variations possibles. Je respecte tout à fait le choix de Michel, c'est son oeuvre et il l'a voulue ainsi, avec ce type de héros. Maintenant, ce héros ne me plaît tout simplement pas, pour les raisons que j'ai expliquées.
C'est tout le mélange des differents points qui au final me déplaisent dans une vision complète du personnage, qui est présenté d'une façon positive quoiqu'on en dise. Je sais qu'il souffre, qu'il est une victime, mais je reste très critique quand à sa façon de réagir face à son destin, que je trouve, sur les grande lignes, immature.

Mais une fois de plus je le répète, c'est une vision toute personnelle, et les aspects négatifs sont très loin de me gâcher le plaisir de lire cet excellent cycle
Revenir en haut Aller en bas
Sylean
Padawan du Chaos
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 6:55

Il y a eu le même débat il y a pas si longtemps sur le fofo :

http://angeduchaos.forumgratuit.org/t76-messire-de-cortavar-mais-qui-etes-vous

_________________
"Ce qu'on ne peut éviter, il faut l'embrasser".
W.S.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Pierre
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 1058
Date d'inscription : 07/07/2011
Localisation : Angers

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 8:03

Jazalh a écrit:
d'ailleurs je préfère de loin le cycle de Corum

pas étonnant que tu n'accorhces pas avec le personnage de Cell.
Tout les persos de Michael Moorcock sont à crever d'ennui en ce qui me concerne.

et prends le temps de lire le post cité plus haut, Michel à déjà répondu à un paquet de tes remarques
Revenir en haut Aller en bas
http://www.compagniefranchedukhatovar.fr/
Ereshkigal
Déesse du fouet et des Douleurs.
avatar

Messages : 1244
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 36
Localisation : Annemasse (frontière de Genève)

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 8:12

Ah, les goûts et les couleurs! Wink
Dans tous les cas, ça ne t'empêche pas d'apprécier le cycle de l'Ange et c'est le principal (sinon, en même temps, tu ne seras pas là!).
Syl' et Petit Pierre ont raison, tu auras beaucoup de réponses sur les choix de Cell' quant au personnage de Cellendhyll.
Revenir en haut Aller en bas
Sylean
Padawan du Chaos
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 8:20

Cela dit je suis d'accord avec certaines de tes remarques Wink

_________________
"Ce qu'on ne peut éviter, il faut l'embrasser".
W.S.
Revenir en haut Aller en bas
Jazalh
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 263
Date d'inscription : 30/04/2012
Age : 43
Localisation : Foshan

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 9:23

Petit Pierre a écrit:
Jazalh a écrit:
d'ailleurs je préfère de loin le cycle de Corum
pas étonnant que tu n'accorhces pas avec le personnage de Cell.
Tout les persos de Michael Moorcock sont à crever d'ennui en ce qui me concerne.
et prends le temps de lire le post cité plus haut, Michel à déjà répondu à un paquet de tes remarques

Sacrilège, au bûcher !!!
Je comprends tout à fait, d'ailleurs j'avais lu l'oeuvre de moorcock entre 14 et 20 ans, et vers l'âge de 30 ans, je les ai relu, et j'avais été vvraiment déçu par le style du cycle d'Elric (en fait ce devait être la tradiuction, c'est pas possible autrement, ou bien un complot qui sait...)
Chacun de nous possède une sensiblité qui nous fait percevoir, ou non, de l'empathie, de la profondeur chez un héros. Ou bien même si ce n'est pas le cas, ses agissements peuvent-être distrayants (c'est le cas pour Cellendhyll en ce qui me concerne, j'aime pas le gars, mais il m'entraîne dans de belles aventures).

J'ai les explications de Michel, mais elles ne changent rien à mon opinion. Je comprends très bien sa volonté d'avoir voulu ce héros de tel sorte, mais le fait est là, je n'aime pas ce qu'est cet homme pour le moment.
Si je l'avais en face de moi, je lui dirai sans doute (après avoir rédigé mon testament ou au moins pris rdv chez mon dentiste ET chez s.o.s Mains)
Cellendhyll, tu te consumes dans ta rage, ta solitude, et tu cherches a trouver la paix grâce aux autres: une femme à aimer, des amis à choyer. Mais aussi un destin à maîtriser. C'est une erreur. La paix intérieur, l'acceptation de soi, ne peut s'acquerir en s'appuyant sur les autres. Ils ne peuvent que te faire oublier, voir t"aider a supporter ton mal-être. Il te faut commencer par accepter ce que tu es, ce que tu as vécu, et saisir que ta haine ne guérira rien, au contraire. Arrêtes donc de tripoterle manche de ta dague un instant, et ôtes-moi ton sourire carnassier de loup de la Forêt chaotique. Manges ton cresson , plutôt. Je disais-donc... Tu dois lâcher prise, l'Adhan, et ne pas réagir en fonction de tes frustrations. Ainsi, une fois épanoui, tu gouteras de façon pleine et entière la valeur de l'amour et de l'amitié qui seront les ornement de ta vie, et non pas son essence.
Quoi, si j'ai fini? oui, disons que je vais m''arrêter là. oui je suis droitier, pourquoi? Aie ça va piquer...


Une dernière fois, je le rappelle, je n'ai rien contre le choix de l'auteur, il fait ce qu'il veut, et il aura toujours "raison". J'explique simplement mon sentiment face à sa création , et cà c'est mon droitjfaissquejveux ^^'.



Revenir en haut Aller en bas
Eliphas
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 1439
Date d'inscription : 09/07/2011
Localisation : En Burgondie

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 9:28

Moi je ne comprends juste pas comment on peut ne pas aimer du tout le personnage principal qu'est Cellendhyll et pour autant aimer le cycle de l'Agent des Ombres et l'avoir lu au moins deux fois.

Car personnellement, un personnage secondaire qui ne me convient vraiment pas, au pire je lis en diagonale les passages où il se trouve mais pour le personnage principal c'est dur de faire la même chose... ça gâche toute l'histoire.

Pour ce qui est du reste ça se discute (on peut dire les goûts et les couleurs ça ne se discute pas, bien au contraire c'est le premier sujet de conversation ^^).

Bizarrement j'ai comme l'impression que tu aimes l'univers fantastique que Michel a créé, où l'on se perd avec plaisir dans son imaginaire mais que tout les petits détails qui font que c'est la patte de Michel, tu ne les aime pas, cette description de la gastronomie, des habits des personnages, les passages avec le sexe (il est le seul dans ma bibliothèque à le faire, il se différencie de cette façon en plus de son univers propre) tu les lis parce qu'il le faut ou tu les zappes tout simplement (j'ai déjà eu faim en lisant les plats, envie de me rouler une clope pendant les passages de fumettes, éprouvé de l'excitation durant les passages hot, etc).

Et ce qui fait l'univers et la patte de Michel c'est ce côté écriture en franc parler, le sexe, la drogue, le sang, les sentiments, la mort (il n'y a pas de résurrection de la belle partie, de beau prince charmant sauvant la gueuse en péril, etc).

Je n'ai lu que le premier tome et la moitié du deuxième d'Elric, et je t'avoue que je cherche les similitudes entre les deux univers... Très rare sont les bouquins qui me tombent des mains (j'aime pas acheter un truc et ne pas m'en servir après ^^) mais le deuxième tome, c'est une honte!!! Pas un combat en je ne sais combien de pages!! Elric erre dans un monde où il n'y a personne... (j'ai peut être laissé tomber avant que ça ne devienne intéressant ^^')

J'ai hâte de voir le post de Cell', car même si tu te dis argumenté c'est un peu tout ou rien (ce que tu n'aimes pas tu saute carrément, en bon lecteur je ne zappe pas un passage même s'il peut être chiant à mon sens).
Revenir en haut Aller en bas
Sylean
Padawan du Chaos
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 9:34

Eliphas a écrit:
Moi je ne comprends juste pas comment on peut ne pas aimer du tout le personnage principal qu'est Cellendhyll et pour autant aimer le cycle de l'Agent des Ombres et l'avoir lu au moins deux fois.

Pour la même raison qu'on peut ne pas aimer ce que fait Pablo Picasso, mais pourtant reconnaître que c'est un génie. C'est mon cas.
Pour ma part, j'ai beaucoup de mal avec le personnage de Cellendhyll. Il me hérisse régulièrement. Pour autant j'adore suivre ses aventures, et cette réaction épidermique qu'il provoque chez moi est intéressante, car pas vraiment courante.
Et puis comme c'est (très) bien écrit...

_________________
"Ce qu'on ne peut éviter, il faut l'embrasser".
W.S.
Revenir en haut Aller en bas
Jazalh
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 263
Date d'inscription : 30/04/2012
Age : 43
Localisation : Foshan

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 10:05

J'ai le sentiment que Sylean et moi percevons Cellendhyll un peu de la même manière, et je confirme, tu peux trouver un héros fort antipathique, rejeter ses actions et ses choix, mais enormément apprécier son histoire, le monde dans lequel il evolue, les autres personnnages, la trame, l'ambiane..tout le reste en somme.
Je prend un exemple d'un film genre There will be blood, le héros à des qualités morales plus que discutables, sans parler du reste,, mais son histoire, et le film, sont tout simplement excellents, et j'ai pris un grand plaisir a regarder évoluer ce personnage detestable.
Pour ce qui est de la patte de Michel, tu as raison dans un sens. Mais ce ne sont pas ces détail qui font la qualité intrinsèque de son oeuvre, loin de là. et ce n'est pas tant le fait qu'il les utilise, je me répète, c'est la fréquence que je trouve trop élevée. ainsi, au bout de deux ou trois fois, j'ai tendance à zapper (et je n'en suis pas fier, hein, je sais que ce n'est pas "bien" en soi).
Pour ce qui est d'Elric, il y à effectivement des fois bcp moins d'action, et je ne trouve pas que ce soit "une honte".
Revenir en haut Aller en bas
Eliphas
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 1439
Date d'inscription : 09/07/2011
Localisation : En Burgondie

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 10:21

Picasso un génie?! Oo

Ca reste au goût de chacun, personnellement il m'est impossible d'admirer le "génie" d'un tableau qui ne me plait pas, la mélodie d'une musique dont la voix me fait hérisser les poils. Quand l'élément principal n'ait pas à ma convenance je ne vais pas chercher plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Sylean
Padawan du Chaos
avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 11:03

Eliphas a écrit:
Picasso un génie?! Oo

Ca reste au goût de chacun, personnellement il m'est impossible d'admirer le "génie" d'un tableau qui ne me plait pas, la mélodie d'une musique dont la voix me fait hérisser les poils. Quand l'élément principal n'ait pas à ma convenance je ne vais pas chercher plus loin.

Bah c'est savoir distinguer ce qui est de ce que tu ressens.

_________________
"Ce qu'on ne peut éviter, il faut l'embrasser".
W.S.
Revenir en haut Aller en bas
Hellbazu Ibn-La'Ahad
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 29/04/2012
Age : 20
Localisation : Haut-De-Seine

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 11:16

Pour ma part, je pense également que Cellendhyll devrait avoire plus de difficulter lors de ses combats, qu'il affronte des ennemis ayant des capacitées martials plus proches des siennes. Cependant Jazalh, tu te trompe en ne citant que deux ou trois adversaire lui ayant opposer une resistance digne de ce nom, dans le tome I il y a egalement Valère et Ghisbert qui lui offrent un veritable duel, il y en à autant dans chacun des autres tomes. De plus il ne faut pas oublier que Cellendhyll est un guerrier ayant survecu à de nombreuse bataille, qu'il mélange les arts de combats et que malgre cela il est plusieur fois gravement blesser ( carreaux d'arbalete tome I, dague du faucheur tome II etc...)
Enfin, je rejoindrais Jazalh dans la régularitée des scènes gastronomiques, elles sont indispensable au cycle car elles permentent de décrire les sentiments de l'Ange et l'athmosphère , mais si elles étaient plus rares ou à défaut plus espacées, je pense que l'on accrocherait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Hellbazu Ibn-La'Ahad
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 29/04/2012
Age : 20
Localisation : Haut-De-Seine

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 11:19

De plus, ce qui me gène un peu chez l'Ange, c'est le fait que l'on excuse tous ses actes du fait de son histoire, des thraisons subies etc... je préfereais qu'il soit moins traitre comme une victime et que l'on ne cherche plus à excuser ses actes
Revenir en haut Aller en bas
Jazalh
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 263
Date d'inscription : 30/04/2012
Age : 43
Localisation : Foshan

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 11:27

Je déteste Christano Ronaldo, j'aime pas son style, j'aime pas le foot, mais l'homme est un excellent footballeur.
Je déteste Mozart, mais c'est clairement un génie. je préfère Debussy, qui à mon sens n'en est pas un.
les romans de Proust m'endormment, mais c'est à mon goût le summum de la langue française.
Je conchie les hobbits tous autant qu'ils sont, mais le monde de Tolkien c'est ... du jamais vu depuis.
Si Nicolas Sarkosy était le héros de la série de Michel, j'aimerais tout autant (enfin quoique qd même..)

Revenir en haut Aller en bas
Hellbazu Ibn-La'Ahad
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 29/04/2012
Age : 20
Localisation : Haut-De-Seine

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 11:49

Question Question Question Question Question Question Question Question Question Question
Revenir en haut Aller en bas
Cellendhyll
Ange du Chaos
avatar

Messages : 934
Date d'inscription : 03/07/2011
Localisation : Maine et Loire

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 13:21

Jazalh a écrit:

Si Nicolas Sarkosy était le héros de la série de Michel, j'aimerais tout autant (enfin quoique qd même..)


Cela ne risque pas
Revenir en haut Aller en bas
Thrarin
Lige du Chaos
avatar

Messages : 367
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 42
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 14:50

Hop hop...on dérape pas là hein!!!!

_________________
"Quand Tous trahiront, je resterai Fidèle!"
Revenir en haut Aller en bas
Cellendhyll
Ange du Chaos
avatar

Messages : 934
Date d'inscription : 03/07/2011
Localisation : Maine et Loire

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 14:52

Jazalh a écrit:
Je vais tâcher de donner un avis général sur le cycle de l’ange du chaos, je vais sans doute omettre pas mal de truc, mais bon, je vais faire au mieux .
Evidemment, ce qui suis, je le considère comme un avis tout à fait personnel, et donc ne l’impose à quiconque. La vérité n’a pas sa place ici, tout est subjectif, vu à travers mon prisme.

Merci de m'avoir posté ton opinion sur mes romans, c'est cool, j'ai de la matière pour répondre !
Et oui, il est forcément personnel et subjectif, comme tous les avis ^^

Je passerai sur les points positifs, évidemment, car mes réponses seraient sans intérêt.




*Les combats.
Tu prends beaucoup de temps pour décrire les assauts, leurs techniques. C’est en général appréciable, et permets au lecteur de suivre l’action, d’une manière plus ou moins cinématographique. Il semble aussi que tu cherches un certain réalisme, et je t’imagine alternant l’écriture des combats à leur pratique réelle dans un souci d’exactitude.

Toutefois, ces combats sont, souvent, peu réalistes si l’on considère qu’il opposent des protagonistes rompus à cet art (même si de différent niveaux) et surtout, qui y risquent leur vie. Car il y a une grande différence entre un échange amical, un duel courtois, un duel à mort, un champ bataille, le nombre de protagonistes de chaque camp, leur armes etc…
1-Il est impossible de ne pas adapter son style à l’arme de son adversaire, puis a son style.
2- un combat à mort, avec des techniques donc mortelles, et totalement diffèrent d’un combat d’entrainement, de par le style, mais surtout par l’intention qui le porte.
Dans un « combat à mort », il n’y a pas de place pour l’approximation, l’erreur, le doute. Chaque coup est destiné à tuer, ou des fois à estropier pour amoindrir un moment. Mais la finalité est la mort de l’autre TOUT EN RESTANT SAUF et le moins atteint possible.
Si je prends mon exemple, que je fasse un combat contre un autre pratiquant, nous saurons tous les deux qu’après nous rentrerons tranquillement chez nous (sauf accident, hein). Nous n’avons pas l’intention de nuire, il s’agit plus d’un échange.
Si je dois me défendre ds la rue, l’inconnue est présente, et je dois arriver à m’en sortir le mieux possible, sachant que ma vie n’est souvent pas en jeu mais que je peux être blessé si possible, bien que prendre un ou deux coup ds la tête ne sera pas bien grave (en général). De plus je dois prendre garde à ne pas tuer ou estropier « de trop » mon agresseur.
Si quelqu’un veut prendre ma vie, là c’est complètement différent (imaginons que je suis sans armes et que mon agresseur aie un couteau et veuille me faire la peau). Mon but sera de le mettre hors d’état de nuire, quitte à le blesser grièvement, tout recherchant au maximum à ne pas me faire blesser. Le tuer est une option, mais la dernière.
Et si maintenant c’est moi qui veuille tuer quelqu’un, ce sera encore plus diffèrent, sa mort étant la finalité, je la rechercherais par tous les moyens, et me battrais encore différemment.
Là aussi, reste à savoir si je désire vivre ou si devoir mourir pour tuer est une option.
Les combats que tu décrits me font (des fois) un peu penser à la vision que les américains avaient des arts martiaux ds les années 60 (genre James Bond). Les techniques sont très sommaires, limitées, et manquent en général de réalisme effectif. Si tu donnes un poignard a deux experts en la matière et que chacun doit et veut tuer l’autre, le combat durera moins de 5 secondes une fois qu’ils se seront lancés. Les vrais combats à mort sont très courts quand ils opposent de vrais combattants. Par contre, avec des novices ca peu trainer plus que de raison.
Me dérangent aussi certaines blessures qui « tuent sur le coup » dans tes romans, comme le larynx défoncé ou le coup de poignard dans les reins, mais bon ça c’est du détail.
(bon j’ai l’impression de pas avoir été clair, je réaborderai sans doute le sujet une autre fois ^^’)

Je suis tout à fait d'accord avec toi. Dans la vraie vie, un combat à mort ne prend que quelques secondes. Mais moi, je n'écris pas "de la vraie vie", j'écris des romans de fantasy avec une part épique non négligeable. C'est voulu et j'assume mon choix.

Donc oui, c'est comme au cinéma, mes combats sont plus longs que dans la réalité et je trouve ça très bien comme ça. Mes combats, d'ailleurs, sont sans doute plus longs et plus construits que ceux de mes collègues et là aussi, je trouve ça très bien, car ils répondent à mon propre besoin de lecteur, un lecteur frustré car il ne trouve pas son compte dans la fantasy classique (c'est bien pour ça que je me suis décidé à écrire mes propres romans).
Ce sont des combats "grands spectacle", comme au cinéma, j'adore les écrire, j'adore les visualiser et crois-moi ou non, c'est un vrai défi que de les écrire car à leur manière, ils sont vraiment crédibles.
J'ai gardé le souvenir d'un vieux film : les Trois Mousquetaires, avec Gene Kelly... les combats étaient longs, virevoltants, Gene Kelly incroyable dans ses mouvements, c'était un spectacle en technicolor qui a enchanté l'enfant que j'étais et qui m'a marqué. Ce n'était pas du tout crédible (comme 98% des films d'actions avec des duels), mais c'était vraiment génial.

C'est ça que j'ai envie de recréer, pas la réalité !!!


Je me demande d'ailleurs si j'avais pris l'optique d'écrire des combats de trois secondes pour coller à la vraie vie, ce qu'en diraient mes lecteurs. Je pourrais également citer les films de Bruce Lee dont les combats duraient... oulah... trop longtemps pour être crédibles... est-ce que cela gâchait mon plaisir de les voir et de les revoir ? Et les Charles Bronson ? Bon, je crois que tu as compris mon propos ^^



Le négatif mais pas méchant:

*Les redondances.
les deux tiers des adversaires de Cell’ meurent éventrés du pubis à la gorge. Alors dejà, a moins d’avoir un laser à la StarWars, c’est impossible (avec une dague, va faire le test sur une carcasse de cochon déjà bravo si tu arrives jusqu’au sternum, mais apres, couper la cage thoracique, dans le même mouvement ...). Mais bon, j’imagine que BdM est une dague vraiment spéciale et alors très très très tranchante.
Le sourire carnassier de Cell’, le ricanement de BdM, « pourquoi je suis ton ami ? parce que je suis le seul à pouvoir te supporter » , le plus aimé de dame la Mort, etc …

La Belle de Mort coupe TOUT, c'est une dague magique avec des pouvoirs particuliers sur lesquels je ne m'étendrais pas pour ne pas spoiler, je pensais avoir été clair sur ce point. Et si un sabre laser existe, pourquoi pas ma dague ?

Et les étirement sur la terrasse… Mais bon là par je comprends l’importance de montrer qu’il entretienne le matériel, c’est juste que le lire toutes les 10 pages …
Oui, Cellendhyll a une vraie discipline d'athlète, oui, il s'entraîne tous les jours et il s'étire. C'est comme ça. Et non, ce n'est pas marqué toutes les dix pages, attention à ne pas être de mauvaise foi ! ^^


*Les plats, les alcools, les habits.
Toi tu dois aimer bien manger, les vins de qualité, et dois faire attention à ta mise (quoique c’est moins sur).
De temps en temps, savoir que Cellendhyll aime la salade de cresson avec du fromage de chèvre, c’est bien, mais le descriptif de chaque repas, c’est trop. Un paragraphe pour les plats, autan pour le vin, à la longue c’est vraiment lassant, souvent je saute le paragraphe et passe à la suite (je suis ignoble c’est un scandale c’est criminel).
Pareil pour les fringues, mais je ne passe jamais car j’aime avoir la mise du personnage en tête si elle est décrite. Mais tu décris trop souvent, quasiment à chaque fois, et pareil, ça me lasse.


Oui, j'aime bien manger, j'aime bien boire, et non même si je ne m'habille pas comme un clochard, je ne suis pas une gravure de mode, d'autant moins à présent que j'habite à la campagne.
J'aime porter des vêtements confortables dans lesquels je me sens bien, et c'est bien plus jean, basket, tee-shirt et pull, que costume-cravate.

Oui, j'aime décrire les bons repas de Cellendhyll et je m'inspire d'ailleurs de mes propres expériences culinaires pour ça, pareil pour le vin.
Je comprends que cela ne te plaise pas mais faudra t'y faire car je n'ai pas du tout l'intention de changer sur ce point. Du reste, c'est un aspect de mes livres qui plait vraiment, on me l'a encore signifié le week-end dernier !

Quant aux descriptions vestimentaires, elles me semblent importantes pour aider les gens à visualiser les personnages. Au début de ma carrière, je pensais à tort qu'il fallait vraiment les décrire des pieds à la tête... mais justement, c'était une erreur.

Depuis, j'essaie de décrire un personnage avec quelques traits marquants mais en laissant aux lecteurs une part d'interprétation personnelle.


*Le sexe.
Il y a deux écoles. Ceux qui aiment ça doivent se régaler, tu décris très bien l'acte sexuel, avec bcp d'érotisme.
Pour ma part, c’est comme la bouffe et les spiritueux dans tes romans : ca prends de la place pour rien. Alors oui, des fois, on comprend mieux certaines choses, la psychologie des personnages est affinée, l’acte sexuel en disant long sur qlq’un, mais même. Ce n’est pas que je sois choqué, mais juste que je trouve sans intérêt, me laissant plus une impression de « le cul ça fait tjrs un hameçon de plus pour ferrer le lecteur ». Mais bon, au moins, écris-tu bien, alors tu es pardonné ^^’ … ^^.

Comme tu le dis, il y a deux écoles. J'ai choisi la mienne et manifestement, cela ne te convient pas. Tant pis pour toi alors ^^

Car là encore, je n'ai pas l'intention de changer même si l'écriture de ces scènes devient de plus en délicate au fil des romans ; pas simple de se renouveler constamment en la matière.
C'est un défi à chaque fois, c'est aussi une manière de me démarquer (comme les combats et la gastronomie), et c'est ma marque de fabrique. Il faut faire avec ou ne pas lire mes romans.


Le j’aime pas du tout.
*Cellendhyll.

Eh oui… le concept de ton héros m’est tout bonnement insupportable What a Face .

1- Super Héros Méga trop Fort.
A part contre Morghöl la 1ere fois et Gamaël, Cellendhyll surclasse totalement et absolument tous ses opposants. Il ne transpire même pas (enfin ds le t5 c’est un peu différent).Il est L’Elu, tout le monde le veut, les Plans se croisent en lui, Sa destinée est hors norme, il est unique, il est La Mort en marche …
En fait il est Neo.
Je ne dis pas que je voudrais le voir pisser le sang à longueur de pages, mais il n’y à aucune surprise, à aucun moment (sauf ceux cités ci-dessus) je ne me suis dit « Ah, la par contre il va se faire déchirer » ou même « hmmm, c’est tendu.)

Non, Cellendhyll ne surclasse pas tous ses romans, c'est faux. Il se prend même une rouste par récit, au minimum.
Il va même jusqu'à foirer un rapport sexuel, c'est dire si je le malmène !

Maintenant, oui, c'est le héros, et dans un monde violent comme le mien, un héros qui passerait son temps à se faire battre serait de 1, très chiant, de 2, un héros mort, donc paf, plus de cycle.

Conan (et d'ailleurs tous les héros de Robert Howard), Clint Eastwood (dans sa période western/polar), les héros de Gemmell, Eric John Stark, D'Artagnan, Bruce Lee, John Wayne, Blade... TOUS les héros - je parle des héros "forts"- TOUS ces héros sont comme l'Adhan.
Alors pourquoi faire ce reproche à Cellendhyll ?

Oui, l'Ange est un super guerrier comme ceux que j'ai cité. Quand il se trouve face à un adversaire moyen, il l'explose, quand il se trouve face à un adversaire super fort comme lui, il a plus de mal, mais d'une manière ou d'une autre, il finit par vaincre, car sinon il meurt.

Là, j'avoue que je ne comprends pas ce reproche qui touche à tous les films et tous les romans épiques et pas seulement les miens !

2- toutes les femmes sont folles de lui.
A part la baronne Margareth et Mina, toute femme de 15 à 50 ans devant le héros se pâment, le feu nait dans leur entre-jambe, leurs fantasmes les accables, et gémissent "ohh Cellendylh…"
Par pitié, par pitié !!! je connais bien des femmes pour qui Cellendhyll serait juste certes un assez bel homme, mais un surtout un homme aux mains pleines de sang, tuant sur commande, et ce serait suffisant pour les rebuter. Des femmes qui ne sont pas dépendantes du trip « mauvais garçon dangereux ça m’excite », ce qui est plutôt l’apanage des adolescentes. (quoique ^^’).

Justement, dans le tome 7 que je suis en train d'écrire... mais non, faudra que tu le lises.

J'avoue, Cellendhyll plaît aux femmes, c'est un homme charismatique, attirant. D'ailleurs mes lectrices, en majorité, le trouvent vraiment séduisant.

C'est plus facile d'ailleurs d'écrire des scènes de sexe s'il plait aux femmes que s'il devait être très laid et obligé de les coincer dans une ruelle pour prendre son pied. Je laisse d'ailleurs répondre ces dames (qui sont loin d'être des adolescentes dans leur ensemble) sur le charisme de Cellendhyll.


3- sa personnalité
Un gamin désemparé, frustré, muni d’une arme mortelle (son savoir martial).
C’est ainsi que je le vois.
Il ne sait pas se gérer émotionnellement. Certes, quand il s’agit de refouler ce qui pourrait l’empêcher de remplir une mission, il y arrive, mais simplement en se servant de son « travail » comme d’un calmant passager : il « range » les problèmes dans un coin de son esprit.
Il venge facilement ses frustrations sur le premier venu dont la tête ne lui reviens pas. Je comprends tout à fait qu’en temps qu’assassin, il donne la mort avec facilité, mais ce n’est pas là ce qui me fait détester son tempérament. Sous couvert d’une âme sois disant noble dans le fond, il donne son respect à certains, et tous les autres sont… consommables. Le problème c’est qu’être un assassin ne veut pas dire tuer quand on est fâché. Au contraire, un assassin tue dans le cadre de son emploi. Il garde son sang-froid, et même si tuer en soit n’est pas un problème, il dispose en général d’une éthique, il n’est pas sociopathe. Même si Cell’ a des amis, ‘(Guer’, Rathe et ses potes, le Mage vert) et d’autres relations basée sur le respect et la ressemblance à sa nature (Melkior) ; même s’il passe sa vie à mettre sa vie en jeu, même si il a été maint foi trahi, je trouve sa réaction face a son destin dénuée de toute maturité.
(On boit bien sa réaction quand son joujou (son corps) est cassé, il est plus mauvais qu'une hyène blessée, même se amis se mettent à le detester pour son tempérament irréfléchit, amèr, nombriliste.)

Déjà je ne vois pas comment tu peux généraliser sur les assassins... Tu as les assassins de sang-froid, effectivement, mais tu as également les sadiques, les psychopathes... bref, tu en as de tous les genres, il me semble.

Ensuite, alors avant tu me reproches de faire de Cellendhyll un héros parfait et maintenant tu me reproches le fait qu'il soit imparfait... LOL

Oui, Cellendhyll est un écorché vif, il cherche son équilibre, il cherche sa liberté, il cherche à être bien dans sa peau.

Et justement je l'ai voulu ainsi, imparfait à la limite du désagréable, car s'il avait une personnalité plus sympathique, alors là, il serait le héros conventionnel et parfait de base. Le James Bond de la Fantasy (et pas celui des romans que je revendique d'habitude, mais le bouffon du cinéma)
Je ne voulais justement pas d'un héros conventionnel, propre sur lui.

Sa logique est imparfaite, ses actes sont imparfaits voire injustes, il est agaçant, énervant, mal dans sa peau, immature... TANT MIEUX ! Car c'est bien comme ça que je l'ai conçu !

D'ailleurs, tu le juges d'après ton propre caractère, ta propre éducation, ton propre vécu, mais si tu essaies d'analyser vraiment ce qu'a vécu Cellendhyll depuis la trahison de Ghisbert de Cray (et d'Ysanne), exilé au Chaos, manipulé par Morion, formé juste à une chose : être un guerrier impitoyable. Il a évolué sans amour, sans amitié (ou presque), sans justice, sans plaisirs de la vie, alors je pense que tu peux comprendre pourquoi Cellendhyll a un côté déséquilibré aussi marqué



Je ne dis pas que je ne comprends pas, mais je trouve juste le personnage pathétique dans le fond.
En faire un héros n’est pas un problème, la pire ordure peut faire un bon héros, mais il y a une volonté d’excuser, de justifier son caractère et sa personnalité, ce qui ne me plait pas.

Oui, Cellendhyll est pathétique, je suis bien d'accord avec toi (là encore, c'est voulu). Il cherche un bonheur qui le fuit, son mode d'expression principal est la violence, il a très peu d'amis et les gens qui l'entourent en général veulent soient le tuer, soit le tromper, soit le manipuler.

Et non, je n'ai pas de volonté de l'excuser, je cherche à montrer aux lecteurs ce qu'il vit, ce qu'il pense, j'essaie de les embarquer aux côtés de mon (anti)héros pour leur faire vivre ses aventures au plus près. J'essaie de les impliquer.

Cela ne te plait pas, j'en prends bonne note. Mais sache que beaucoup de mes lecteurs aiment précisément cette manière que j'ai de le présenter.


*Je me fait attraper mais je me libère toujours.
Certes, les méchants aiment palabrer, se gausser, se vanter qd ils pensent avoir leur proie à leur merci, mais des fois c’est juste abusé. Entre la mort de Hebert ( ?) et le garde qui se laisse astiquer par Estrée chez Mina… Qu’on vienne les sauver juste in extremis bon pourquoi pas, 1 ou deux fois…

Alors je fais comment ? Je le laisse mourir ?

Oui, les méchants sont trop bavards (d'ailleurs je le dis moi-même dans les romans). Là encore, c'est un "truc" cinématographique, j'aime beaucoup les méchants, et j'aime les voir s'exprimer... les pauvres, ils en ont bien le droit, non, puisqu'ils vont ensuite se faire exploser par l'Ange ^^

Tu as raison, ce n'est pas vraiment réaliste ce genre de procédé. Cependant, je te l'ai dit, je n'écris pas des romans "de la vraie vie" et j'assume mes choix ; d'autant plus que ces choix correspondent avant tout à mes goûts.
Je ne cherche pas à plaire aux gens (même si je suis ravi du succès de mes romans et mes lecteurs peuvent témoigner sans peine du respect que j'éprouve pour eux), je cherche à me plaire à moi-même !


*Elric de Melniboné
Tu te doutais que je ne pouvais passer à coté du nombre incroyable de similitudes des fois frisant le plagiat (merde je l’ai dit !!!) entre le cycle de l’Ange et celui d’Elric.

Là encore, tu es de mauvaise foi ! Tu es bien comme Sylean, pas étonnant que vous ayez la même détestation de l'Ange Rolling Eyes
Non seulement, mes romans ne sont pas du tout un plagiat d'Elric, mais en plus hormis la couleur des cheveux, l'arme dotée d'une conscience, et la notion de Chaos, je ne vois pas où sont ces similitudes au nombre incroyable !


Je ne vais pas commencer à tout citer, d’autres ont dû te faire la remarque de façon construite.
Mais franchement des fois c’est presque choquant. D’ailleurs ça m’a choqué.

Je préfère nettement que tu déclares ne pas aimer mes romans, mes combats, mon héros, mes choix... ça je n'ai rien à dire car c'est une question de goût personnel et je n'ai pas d'ego mal placé. Je suis bien conscient d'être un écrivain avec ses failles et j'espère m'améliorer à chaque tome ; en tous cas, j'essaie.

Par contre, que tu m'accuses de copier Elric que je déteste, sans d'ailleurs entrer dans le détail, ça, je pourrais le trouver choquant, gratuit, voire pitoyable, si j'étais susceptible. De même, le terme de "plagiat" pourrait aisément être considéré comme insultant.

Heureusement, je ne suis pas susceptible, au contraire, je suis bien dans ma peau et je suis bien conscient qu'on ne puisse pas être parfait, ni toi, ni moi !


J’imagine difficilement que ce puisse être une coïncidence, et peut-être aurais-tu pu tâcher d’éviter cette accumulation de ressemblances, d’une façon ou d’une autre.

Là encore, je le répète, trop facile d'accuser ainsi en étant si vague. Tu parles d'une accumulation ? Laquelle ?
Tu es bien le premier et si tu veux être crédible, va falloir t'expliquer


Voilà.


Je conclurais juste en te disant que certes, comme tu as pu le lire, y’a pas mal de truc dont je ne suis pas fan, mais que ton cycle, malgré tout, est pour moi une des œuvres majeures de la Fantasy mondiale. Cocorico !!!

Mouais, tu me sembles un peu maso quand même d'aimer un cycle dont le héros te débecte autant, lol ^^
Mais c'est toi que ça regarde


J’ai le sentiment aussi que tu te livres beaucoup dans tes écrits, tu m’a l’air d’une très grande sensibilité (c’est un compliment), et même si tu n’es pas Proust, tu es un véritable artiste.


Merci.
Franchement, ça me ferait bien chier d'être Proust, qui m'a fait mourir d'ennui.
Revenir en haut Aller en bas
Jazalh
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 263
Date d'inscription : 30/04/2012
Age : 43
Localisation : Foshan

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 15:27

oops doublon


Dernière édition par Jazalh le Mer 2 Mai - 15:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jazalh
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 263
Date d'inscription : 30/04/2012
Age : 43
Localisation : Foshan

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 15:30

Comme il est tard ici, je ne vais pas pouvoir répondre complètement ce soir, je le ferais demain, mais je souhaite m'expliquer sur deux points qui me tiennent à coeur.

Je n’ai effectivement pas mesuré la portée que le mot plagiat pouvait avoir lorsqu’il est adressé à un auteur, même si je savais qu’il pouvait être mal perçu, je ne le voulais pas insultant, mais j’ai compris, au final, qu’il ne pouvait en être autrement dans ce contexte.
Après avoir lu ton commentaire et ton sentiment à sa lecture, j’y ai réfléchit et te donne tout à fait raison. Donc je te présente mes excuses sincères. (hum protocolaire mais nécessaire à mon goût).
Seconde chose, j’ai mal construit ma phrase qui sonne effectivement de façon très radicale.
à côté du nombre incroyable de similitudes devait être à côté du nombre de similitudes incroyables.
Tu te diras sans doute « Trop facile ! » mais c’est vrai.
Parce qu’il y en a pas mal à mon avis, (j’y reviendrai demain, là dodo), mais il n’y en a pas un nombre incroyable. Par contre, vues dans leur ensemble, oui, le tout m’a donné un sentiment de déjà vu très fort.
En tt cas merci d'avoir pris le temps de repondre si exhaustivement à mes commentaires, je comprends bien mieux certaines choses (surtout pour les combats).

edit: et moi aussi je trouve Proust vraiment ennuyeux , même si je lui attribue le plus beau français que j'ai pu lire jusqu'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Ereshkigal
Déesse du fouet et des Douleurs.
avatar

Messages : 1244
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 36
Localisation : Annemasse (frontière de Genève)

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 2 Mai - 18:50

Je fais partie de la gente féminine (si si!) et je suis la fan n°2 de Cellendhyll, après la femme de Cell'.

Bon, sans rire, je ne vais pas faire une diatribe encore une fois sur le pourquoi du comment à propos de l'Ange mais oui il plaît aux femmes et en quoi est-ce choquant qu'il fasse fantasmer quasi toutes les femmes qu'il rencontre? Elles ne veulent pas faire leur vie avec (entendons par là de vrais sentiments, il n'y en a que très peu qui aiment Cellendhyll sincèrement), elles veulent juste coucher avec.
Et alors? Un homme avec un physique comme le sien, un corps forcément beau à regarder (et qui donne forcément envie de toucher) de par son entraînement drastique, des cheveux d'une couleur peu commune, des yeux verts émeraude.. Bah oui, ça donne envie. Elles ne lui demandent pas de fournir un profil psychologique avant alors son côté torturé etc... elles s'en foutent. Bref, vous avez compris mon propos.

Ensuite, ce personnage plaît à nombre de lectrices non seulement pour ce physique (et c'est vrai que ça change du "brun ténébreux") et ses aptitudes aux combats (quoi de plus rassurant pour une femme que d'être avec homme qui saura la protéger? C'est réducteur mais au fond, même si on est une vaillante guerrière, on recherche toutes ça et j'ai la flemme de développer davantage) mais aussi pour son côté torturé et fragile (oui oui).
Comment l'expliquer? Il est impitoyable, il a du sang sur les mains, parfois cruel mais sa psychologie est complexe, il est tiraillé, torturé (déjà dit mais ça lui va bien), on le sent souvent sur le fil prêt à basculer. Eh ben moi j'ai envie de le prendre dans les bras, d'être celle qui lui apportera la stabilité et lui montrer que le monde n'est pas fait que de violence, de meurtre et de trahisons. Typiquement féminin hein? Razz

Bref, ceci est mon point de vue et certainement que d'autres femmes en auront un autre mais bon, ça donne déjà quelques idées. Et je ne suis peut-être plus une adolescente mais voilà:

Cellendhyll, ma porte imaginaire te sera toujours ouverte (et on reparlera de ta coupe de cheveux! Cool !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!
» L'Agent des ombres
» Balafrée : Mon impression !
» En attendant...
» Frigost - "Journal de Bord" - Chapitre I et II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ange du Chaos: le FORUM :: Les Mondes de Michel Robert :: L'Hotel Meuritz-
Sauter vers: