Ange du Chaos: le FORUM

Forum Officiel
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
nakor
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 2414
Date d'inscription : 05/07/2011
Age : 32
Localisation : dans ton dressing

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 31 Juil - 20:32

nom de zeus Marty Surprised 
Revenir en haut Aller en bas
Sire Kiki
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 36
Localisation : Croyez-moi, vous ne voulez pas le savoir...

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Jeu 1 Aoû - 6:23

J'avoue que là, à juste passé 8h du mat', je n'ai pas le courage de lire tout ça, désolé Hyar... Peut-être plus tard...

Moi, je crois l'avoir déjà dit, mais je suis tombé dessus un peu par hasard.
J'aime l'univers développé par Michel Robert, ses personnages recherchés qui ont plusieurs couches, "comme les oignons" dirait un certain ogre vert de ma connaisance. Même les personnages secondaires sont bien travaillés selon moi. Les intrigues, bien évidemment. Un livre sans une bonne intrigue a peu de chance de devenir un bon livre. Le seul reproche que j'aurais à faire, c'est que je trouve qu'il y a un peu trop de, comment dire ça sans être trop cru, un peu trop de scènes intimes comportant trop de descriptions ? Oh et puis appellons un chat un chat, un peu trop de cul à mon goût. Je n'ai rien contre, c'est juste que j'estime que certains de ces passages n'apportent rien en soi. Que nous ayons droit à un ou deux passage pour nous montrer la passion de deux personnages, ou la perversion d'autres, ok, mais certaines de ses scènes me semblent être là pour noircir quelques lignes/pages de plus, sans apporter la moindre consistance supplémentaire... En dehors de ça, j'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Gro
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 16/10/2012
Age : 35
Localisation : Angers

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Jeu 1 Aoû - 10:25

mon dieu le pavé Shocked 
J'vais attendre d'être rentré tchu mé pour lire ça !

Pour rebondir sur Sirkiki (et oui je rebondis sur qui je veux Very Happy ) J'dirais que quasi toutes les scènes de "galipettes" sont un apport. Que cela soit pour indiquer le détail qui tue, ou pour expliciter la relation entre deux personnages.

Après il est vrai que je ne conseille jamais ces livres à des célibataires Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Sire Kiki
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 36
Localisation : Croyez-moi, vous ne voulez pas le savoir...

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Jeu 1 Aoû - 12:15

Question de point de vue Gro... Enfin, n'épiloguons pas...

Je voulais juste rajouter que j'ai grandement hâte d'avoir des nouvelles du loki et de le retrouver...

Sinon, très bonne analyse Hyar. Je n'avais pas fait le rapprochement avec Zelazny et préfère éviter de le faire avec Elric que je n'apprécie pas des masses...
Revenir en haut Aller en bas
nakor
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 2414
Date d'inscription : 05/07/2011
Age : 32
Localisation : dans ton dressing

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Jeu 1 Aoû - 15:48

ne parlez pas d' Elric malheureux! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Hyar

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 42
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Jeu 1 Aoû - 17:11

Précision important la comparaison avec Zélani, c'est l'auteur qui le dit lui même au court du sujet dans le quel nous sommes. Avant qu'il ne le précise, je n'avais pas fais le rapprochement. Mais c'est vrai que quand on y réfléchi ça a du sens.

Pour celui  qu'il ne faut pas nommer ou dont il ne faut pas parler Very Happy  (on est dans l'ange du chaos ou Harry potter là je me perds un peu What a Face ), J'ai essayé de ne pas trop épiloguer dessus (du moins je pense) sur l'ensemble de ma réponse
Revenir en haut Aller en bas
nakor
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 2414
Date d'inscription : 05/07/2011
Age : 32
Localisation : dans ton dressing

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Jeu 1 Aoû - 19:03

Michel déteste Elric :p
Revenir en haut Aller en bas
Gro
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 16/10/2012
Age : 35
Localisation : Angers

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Ven 2 Aoû - 6:10

et il a le droit d'avoir des goûts de chiottes !

Tous les égouts sont dans la nature...

(Chef désolé pour ce tacle à la carotide gratuit... Mais j'pouvais pas résister!)
Revenir en haut Aller en bas
Sire Kiki
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 36
Localisation : Croyez-moi, vous ne voulez pas le savoir...

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Lun 5 Aoû - 7:01

Oki, mea culpa, je n'ai pas lu les 9 pages...

Et bien, moi non plus je n'aime pas trop Elric. Je les ai lus car ils font partie des "classique" de la Fantasy et que je voulais me faire mon avis dessus, mais j'ai été très déçu... J'ai trouvé ça assez simpliste et même pas écrit de façon à passionner le lecteur. Pourtant, j'avais bien aimé Gloriana du même auteur, mais là...
Revenir en haut Aller en bas
Cellendhyll
Ange du Chaos
avatar

Messages : 934
Date d'inscription : 03/07/2011
Localisation : Maine et Loire

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Lun 5 Aoû - 11:22

Sire Kiki a écrit:
J'avoue que là, à juste passé 8h du mat', je n'ai pas le courage de lire tout ça, désolé Hyar... Peut-être plus tard...

Moi, je crois l'avoir déjà dit, mais je suis tombé dessus un peu par hasard.
J'aime l'univers développé par Michel Robert, ses personnages recherchés qui ont plusieurs couches, "comme les oignons" dirait un certain ogre vert de ma connaisance. Même les personnages secondaires sont bien travaillés selon moi. Les intrigues, bien évidemment. Un livre sans une bonne intrigue a peu de chance de devenir un bon livre. Le seul reproche que j'aurais à faire, c'est que je trouve qu'il y a un peu trop de, comment dire ça sans être trop cru, un peu trop de scènes intimes comportant trop de descriptions ? Oh et puis appellons un chat un chat, un peu trop de cul à mon goût. Je n'ai rien contre, c'est juste que j'estime que certains de ces passages n'apportent rien en soi. Que nous ayons droit à un ou deux passage pour nous montrer la passion de deux personnages, ou la perversion d'autres, ok, mais certaines de ses scènes me semblent être là pour noircir quelques lignes/pages de plus, sans apporter la moindre consistance supplémentaire... En dehors de ça, j'adore !

Ok de ne pas aimer la régularité des scènes épicées dans mon univers ^^

Par contre, dire qu'elles sont là pour noircir des pages de plus c'est totalement faux, namého !

Ce n'est pas mon genre ce type de procédé et je n'ai aucune intention de sombrer dans ce travers. Ces scènes sont pour moi tout à fait légitimes, en vérité Smile

Evidemment, tu as bien le droit de penser le contraire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Cellendhyll
Ange du Chaos
avatar

Messages : 934
Date d'inscription : 03/07/2011
Localisation : Maine et Loire

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Lun 5 Aoû - 11:34

Alors déjà, l'auteur, tu peux l'appeler Michel, hein, il ne mord pas (enfin si un peu des fois) !

Et merci d'avoir pris le temps de pondre une critique aussi détaillée et construite, ça fait toujours plaisir ce genre de témoignage d'autant plus que cela me pousse à réfléchir sur ce que j'écris et donc à me remettre en question... ^^

Tâchons à présent de répondre correctement...



Hyar a écrit:
Bonjour à tous et félicitation à l’auteur avant toutes choses.  Je pense que la présence en ces lieux est due à l’appréciation du cycle et du personnage de l’ange du chaos. Je viens de le terminer une deuxième fois et n’ai encore une fois pas boudé mon plaisir et j’avais envie de venir l’expliquer et le dire et en plus j’ai du temps en ce moment la période est un peu creuse.


Je vais donc tacher d’essayer d’expliquer ce qui me plait dans ces livres, le personnage et les choses auxquelles j’adhère moins.
En préambule et après avoir lu l’ensemble du fil de discussion, un petit point Moorcock (après le point Godwin vais-je créer le point Elric?). Le but n’est pas de mettre de l’huile sur le feu mais je pense d’expliquer le point de vue de certains. Pour être franc je n’avais pas fait le rapprochement  entre les deux héros avant de lire l’explication détaillée d’asangh (désolé pour le pseudo je ne l’ai pas sous les yeux).
Pour autant sa vision et son argumentation se tiennent.  Maintenant et pour fortement relativiser il ne faut pas oublier que c’est de l’héroïque fantaisie et qu’a l’instar de bien d’autre genres comme les policier : avec la figure du privée alcoolique, du flic violent mais doux avec les femmes chez Ellroy mais j’y reviendrai). Il y existe des archétypes et le genre possède ses canons propres : le parcourt initiatique en fait partie, tout comme le héros torturé soumis aux affres d’un destin certes grandiose mais qui n’en est pas moins cruel. La synthèse des deux étant l’assassin royal de Hoobs. Je pourrais aussi citer le grand méchant et son troupeau de Zélotes aussi nombreux et puissant que bête comme autre trait spécifique du genre.

Donc pour moi ce n’est pas dérangeant qu’il puisse exister des similitudes entre les deux œuvres, c’est le cas entre de nombreux cycle de SF, et si on regarde un peu de prêt les space op se ressemble tous un peu d’une façon ou d’une autre.  Après j’ai bien compris que Moorcock n’est pas la tasse d’écorce noire préféré de l’auteur.
Pour autant pour beaucoup, dont je fais partie, il reste et restera un monstre sacré de la fantaisie, un de ceux qui ont permis de découvrir ce genre lorsque ce dernier au court des années fin 80 début 90 était au creux de la vague, délaissé avec très peu de nouveauté. J’avoue que ça lecture lors de la fin de mon adolescence reste un très bon souvenir. « Le truc », selon mon souvenir et ce que je sais de l’auteur en générale, est que dans Elric, l’auteur y exprime une vision existentialiste et que le HF est juste le véhicule de ses propres interrogations personnelles et de son parcourt compliqué ce qui explique en partie le caractère faible et un peu geignard du personnage  principal.        

Effectivement, quand on regarde tous les romans de fantasy, on peut trouver des comparaisons entre la grande majorité d'entre eux. Et on peut comparer mon univers à bien d'autres que celui d'Elric !


Mais assez parlé des autres il est temps de parler de l’ange lui-même.

Alors chose signalée en large en long et en travers tout au long du fil de discussion les combats, sans conteste à mes yeux un des points forts de cette série et je crois que tout le monde sera d’accord sur ce point. Leur dynamisme, leur rythme et leur frénésie sont une vraie réussite. Très bien détaillés et imagés, ils possèdent ce côté film de kungfu (l’analogie à Bruce Lee est très bonne de point de vue) qui est extrêmement plaisant. Je pourrais développer mais je crois que certains l’on déjà écrit fort bien.

Toujours du point de vue combat l’exercice de style du travail commando et la dimension tactique sont eux aussi une vrai réussite et cela change agréablement de voir des héros ou des méchant qui planifie réellement leur actions. Pour cela  les chiens de guerre du tome 7 m’ont enchanté, il y a un côté Heat de Mickaël Mann et opération espadon dans leurs différentes opérations que je trouve vraiment sympa. Le côté finesse et illusion alliées à la force brute est vraiment intéressant et bien rendu, mention spéciale pour la sortie de la Chantesh de ce point de vue.

De la même manière les opus avec les spectres, leur recrutement leur formation et  leur travail en équipe dans les tome 3 et 4,  la supériorité que cela amène est bien rendue, c’est une vrai réussite. Le rendu d’une équipe commando bien huilée en action est impressionnant. C’est d’autant plus intelligent selon moi comme travail que cela vient en contre point de l’adhan qui est d’une certaine façon l’exact opposé.
Il ne s’exprime au mieux que seul et n’est jamais aussi efficaces que lorsqu’il n’a qu’à s’occuper de lui-même.  Toujours au « rayon » combat j’avoue que j’aime et suis sensible aux armes utiliser dans les différents tomes, malgré un registre qui pourrait sembler limiter en raison du genre (épée, dague, hache, masse, arc) l’auteur réussi à être créatif tout en étant ingénieux et crédible : Je veux une arbalète longue portée avec une mire de visée ET le gantelet de Cellendhyll!  De plus le soin et l’entretien pris en compte dans les livres crédibilise le caractère militaire des personnages et c’est un plus.

J'avoue que le côté Forces Spéciales m'a toujours fasciné (comme les arts martiaux) et mes inspirations viennent bien plus souvent de romans thriller ou romans noirs (j'adore Ellroy) que de ceux de la fantasy
 
Pour les combats je terminerai juste part trois petit regrets/attentes, je n‘ai pas souvenir d’un affrontement entre l’ange et un expert avec une arme d’hast ce qui pour un as du corps à corps pourrait se révéler compliqué à gérer.
Le deuxième étant de voir comment l’ange gérerai un vrai combat dans l’eau, lui qui se fondent sur sa vitesse d’exécution comment trouverait-il la parade via son instinct et son intelligence du combat ?
Le dernier étant  un affrontement avec un archer hors pair un sniper. Mais il n’ pas fini de se battre qui sait ce que lui réservent ses prochains affrontements (hormis le maitre des lieux Twisted Evil )        

Je suis bien conscient qu'il me faut varier les plaisirs et notamment l'usage des armes - c'est déjà bien pour ça que l'arme favorite de l'Ange, dès le départ, n'est pas une épée !
Après, il faut que j'arrive à visualiser cet usage de manière suffisamment forte et claire pour en écrire une scène qui tienne la route.
Je suis en train de réfléchir à la question et par exemple de songer au combat à la lance, au fléau d'armes, au bec de Corbin (grâce à mes récentes parties de JDR, en vérité)... et j'espère pouvoir intégrer ce type de combat à mes prochains romans.
C'est bien le souci d'écrire un cycle qui dure comme le mien... devoir sans cesse se renouveler, sur les combats, le sexe, les repas, les intrigues... plus on avance et plus on se retrouve sur le fil du rasoir - d'autant plus que plus l'on plaît, plus nos lecteurs sont critiques ^^

Bon, le sniper, tu noteras quand même que je lui donne la part belle dans le tome 7 avec les Chiens de Guerre, ainsi que dans Balafrée avec le personnage de Marmonneur ^^


Les combats étant terminés passons à l’univers:

Premier point très intéressant à mon sens le parti pris initial de partir dans un multivers (ou multi plan, ce n’est pas la question). Très bonne idée qui permet de s’ouvrir un champ des possibles assez énorme avec un grand nombre de mondes variés à explorer tout en gardant la cohérence de l’ensemble de l’univers lui-même.
De plus leur existence est justifiée par la présence des pierres de pouvoir et leur représentant que sont les puissant cela rend les choses cohérentes (on pourrait y voir un hommage à Ambre de Zelany si mes souvenir son bon et ma lecture du sujet correcte).

J’y inclurai les descriptions des vins et de la nourriture, agréable comme idée de l’intégrer comme un des éléments de description des monde que le personnage visite, ce qui permet quelque petites espiègleries à l’auteur (je ne me suis pas remis « elpasthis » dans le hors destin). Après (et ce n’est que mon avis ici) il me semble que la proportion tant à un peu augmenter et je me dis que plus serait à mon sens de trop.

Autre point que je souhaitais souligner notamment pour les vins (c’est une très bonne idée en soit en faire un des plaisirs de l’ange est une très bonne trouvaille qui contre balance bien son caractère monacale). Par contre, je trouve que certains d’entre eux font trop référence à des existant réels : la romani coniti ou encore une appellation proche de saint Estesphe.
Alors déjà ce n’est pas bien de narguer les gens parce que Romanée Conti, si l’auteur y a gouter heureux hommes que voila, c’est assez exclusif pour faire dans la litote (oui je suis jaloux;) ).
Mais plus sérieusement je trouve que cela nous ramène trop à la réalité de notre monde et casse un peu l’effet fantaisie. Après c’est peut être une façon de de montrer le caractère exceptionnel des vins que l’ange boit en nous fournissant des point de repère dans notre culture viticole (auquel cas ça marche franchement bien:) ), mais j’y perds un peu d’exotisme.

Je comprends tout à fait ta remarque sur les vins... et je respecte ton opinion. Cela dit je continuerai de créer des vins imaginaires et je continuerai à faire des clins d'oeils à certains des grands crus qui m'ont interpellé... désolé ^^


         
Les personnages, belle galerie de portraits qui se sont affinés au fil des épisodes, qu’en dire beaucoup de bien et un peu de moins bien:
 
Je commencerai par ce qui me séduit le moins, sachant que cela doit procéder des partis pris de l’auteur. J’avoue que la haine voir le dédain qu’a Cellendhyll face au non militaire me frustre un peu, alors oui c’est dans son caractère. Mais j’avoue que d’une certaine façon seul les civils ayant quitté une carrière militaire ou un métier dangereux (hormis les femmes) trouve grâce à ces yeux en général, la présentation du conseil de la lumière avec Vaillance et de Bérune en est l’exemple.
Je trouve cela un peu dommage, c’est d’autant plus agaçant que du côté des hommes d’armes les personnages sont me semble-t-il moins tranchés avec une belle galerie d’homme bien mais aussi de crétin, salaud, sadique (Danseur, Simérus, Bascogne ou Hegel en sont le bonne exemple ou l’ensemble des gardes crétins ne jurant que par leur masse musculaire).
Je ne retrouve pas cette pluralité chez les civiles que l’ange rencontre, dans mon souvenir les seul «civils » au profil flatteur sont Nifold de l’équipe de Rathe et Hadrien du palais de Priam, et de façon très succincte.
Cela pourrait d’ailleurs être fort intéressant de confronté Cellendhyll à des hommes compétent dans leur domaine et le faire tomber de ces certitudes. Au final je pense que ma réaction vient surement du fait de l’allergie de l’ange au type d’homme que je suis et de profession que j’exerce. Ce n’est pas parce qu’on est administratif ou commercial que l’on est une vipère cher ange, on peut aussi être honnête homme et avoir des principes8).

Désolé si tu te sens attaqué par rapport à ton métier ! Bon, j'avoue que mon but n'était certainement pas de critiquer le métier des gens dans la vraie vie (sauf des politiques peut-être ^^). Tu es cela dit tout à fait capable de prendre du recul et de comprendre que le jugement de Cellendhyll n'est pas forcément le mien.
Il faut voir également que c'est un homme d'armes, un soldat d'élite qui vit dans un monde violent, retiré du monde, en quelque sorte, alors oui, c'est logique pour lui de ne pas apprécier naturellement les "civils" - attitude d'ailleurs qui me semble conforme à certains corps d'armée dans la vraie vie. Tu as la caste des soldats, les vrais, et la caste de tous les autres).

L'Ange, clairement, se sentira toujours plus proche d'un autre soldat et donc l'appréciera plus facilement que face à un civil. Cela fait sans doute partie de ses défauts et je revendique les défauts de mon héros ^^


Dans le même genre, mais cela change un peu notamment dans les tome 6 et 7 les méchants apparaissaient un peu stéréotypés mais l’apparition de Gamael et du chef des veillants change un peu les choses. on avait jusqu'à lors droits que des méchant sadique intelligent consumé par leur haine ou bien des méchants lâche et stupide. Là on a des hommes qui de par leurs activités ou leur passés sont en marge de la société, mais avec leurs codes de valeurs qui ne sont pas pour autant que des pourritures. C’est à mon sens une très bonne chose, les chien de guerre s’inscrivent totalement dans cette perspectives et je trouve cela extrêmement intéressant.


Il est vrai que c'est difficile d'éviter de tomber dans le stéréotype quand tu accumules les tomes ! Comme je disais, plus on avance dans un cycle, plus il est délicat de se renouveler ^^
Je ne m'en cacherai pas, j'aime bien les méchants et même les caricatures méchants ! Et aussi les méchants bien bêtes et bien vicieux !
Ce sont des personnages très agréables à manier et on peut tout se permettre avec eux... en quelque sorte, ça détend !
Et comme tu le remarques, je n'ai pas que ce genre là à vous proposer... effectivement, Vargh Loken, Empaleur des Âmes ou Gamäel, par exemple, sont des méchants de circonstance (selon le point de vue avec lequel tu les juges, on pourrait dire que ce sont des "gentils", en fait ^^)... et gérer ce type de personnages est évidemment bien plus intéressant que celui du méchant de base... mais les deux sont complémentaires selon moi.



Pour le reste que dire des autres personnages du bien, beaucoup de bien que ce soit le Loki (courage au correcteur pour son nom complet) truculent en diable, bon vivant, son caractère épicurien, hédoniste cabochard  étant un l’opposé de l’ascétisme et du rigorisme de l’ange.
Dans la même veine l’équipe de Rathe le corbeau et lui-même sont un très bon contre point au caractère austère de l’adhan et leurs facéties de groupe très agréable à lire, chose bien penser et retranscrite on ressent bien comment cette atmosphère permet à Cellendhyll de se ressourcer et d’évacuer la pression.
De la même façon le mage vert part sa bonhommie est lui aussi très réussi.
Un petit regret/souhait selon moi il manque à mon sens un(e) ami(e) qui ai un caractère aussi détestable que le sien mais qu’il apprécie suffisamment pour qu’il subisse ce qu’il fait aux autres. J’imagine déjà le loki se tenant les cotes de rire devant la scène ne pouvant s’empêcher d’abreuver l’ange de remarque aussi perfide que drôle. Les personnages secondaires de rang sont bien campés avec peut être une tendance à lier le pouvoir  à la stature de son représentant (Priam et le duc d’ehoh), seule exception  Morion de ce point de vue est très bien trouvé d’ailleurs.

Il nous reste les femmes, tourment et délice permanent de l’homme et plus particulièrement de l’adhan, ici encore le dernier tome change un peu la donne et sa relation et son évolution avec Winter est plus que bien trouvé. La confrontation avec la fille du corbeau elle aussi change agréablement du schéma habituel qui aurait pu devenir lassant à force, en même temps je ne me leurre pas sur la force d’attraction de l’ange… (Ni des états d’âme qu’il devra affronter si jamais il commence à la trouver à son goût:twisted: )  
En tout état de cause il me semble assez intéressant de signaler que si elles restent évidemment moins forte que Cellendhyll, elles sont souvent indépendantes, fortes et ont leur caractère bien trempé, ce ne sont pas de pauvre potiches ballotées de droites à gauche. Rien que leur place à l’intérieure des spectres le prouve de ce côté-là l’ange est me semble très moderne et ouvert. C’est d’autant plus agréable que les femmes fortes et autonomes qui ne sont pas de princesse esseulé attendant le mâle ne sont pas une figure habituelle de la fantaisie et le point de vue de l’auteur me plait énormément.

Merci de tomber d'accord avec moi ! Effectivement, que cela plaise ou non, je me considère comme un féministe et par ricochet, Cellendhyll également... à sa manière

Le cas d’Estrée est un peu à part, qui comme Gueritarish il mériterait ses aventures (C’est juste à mon humble avis), fantasme masculin global (autant de beauté d'intelligence de force et d’appétit... en une seule et même femme relève du fantasme pure, tout comme Cellendhyll par certains coté relève du fantasme féminin), pleine de contradiction et de zones d’ombre et de tension avec le héros en raison de son passé. C’est une grande réussite à tout point de vue. Je ne dois pas être le seul à qui il tarde de la voir revenir de prêts ou de loin dans l’univers du héros. Je ne sais pas mais il y a comme un côté amants maudits comme Tristan et Yseult ou Roméo et Juliette (bon d’accord légèrement sur vitaminé) dans ce couple que je trouve intéressant.
 
Aaah Estrée ! Le personnage qui m'a vraiment surpris au cours du cycle, qui m'a imposé sa propre évolution alors que j'avais prévu un autre destin pour elle, au départ. Estrée a su vivre d'elle-même, revendiqué sa propre destinée et je considère que c'est le plus beau personnage de mon cycle, un personnage, même, qui transcende les genres.
Il va falloir que je fasse sacrément gaffe quand je la ferais revenir dans les romans !


Au final concernant les personnages je dirais juste que c’est du tout bon, étant roliste, j’ai dès le départ vu le potentielle de l’équipe que pourrais constituer l’Adhan on voit d’ailleurs la première efficacité au court de cœur de Loki, rajouter y une prêtresse de la guelfe blanche bien formée et   douée, une Estrée extrêmement polyvalente vous avez une équipe de haute volée prête à affronter tous les périls qui  ferait rêver bon nombre de joueurs de JDR.



Reste le héros principal, manichéens, intransigeant, tête de mule pour ne pas dire de c.., soupe au lait, impitoyable, cruel à souhait. Pour cela je dirais juste  MERCI, enfin un héros guerrier qui n’est pas un paladin loyal bon qui va sauver le moindre chaton en détresse.
Enfin un héros qui bien qu’inhumain par ses prouesses physiques et martiales l’est de par ses fêlures intérieures.  Un héros dont la part d’ombres occulte par moments le trait de lumière qui jaillisse de lui.
Malgré tout l’ange est complexe  et certains de ces traits sont vraiment bien trouvés selon moi. Je parlais de James Ellroy un peu avant et j’y retrouve un peu des héros de cet auteur, des hommes dure, violent voir parfois pire mais qui ne supporte pas la moindre violence faites aux femmes qui derrière une dureté d’acier sont capables de moment de douceur.
Autre point intéressant qui se développe plus tardivement sa capacité à jaugé l’intérêt de tuer même les pires raclures (genre le dealer vezzo je crois) il laisse une chance et juge de la pertinence de laisser vivre ou non. Il aurait très bien pu le tuer la deuxième fois mais n’en fait rien sachant pertinemment comme il le dit qu’il ne mérite même pas d’être tué par ses armes.

L’ange est un guerrier et il a son propre code moral et n’en dévie pas. Il le respecte au plus haut point d’où le combat avec Viggo ou le respect qu’il a pour les chiens de guerres. Après on peut ne pas être en adéquation avec ce code (comme je peux l’être dans ma vie courante) mais il n’est pas sans foi ni loi bien au contraire.
De plus il y a un côté cathartique et jubilatoire (qui n’a jamais rêver de pouvoir rendre à la grosse brute ce qu’elle fait subir au plus faible ?) à le voir maltraité ceux qui d’habitude maltraite les autres. L’adhan à ses propre valeurs et une haine viscérale à ce qu’il ressent comme de l’injustice (hormis peut-être celle qui pourrait commettre et prendre conscience, a voir comment il réagirait?).
l voudrait pouvoir être libre mais le destin se fait un malin plaisir à le contraindre ce qui pour lui est la pire des injustices justement.

Morion ne s’y trompe justement pas et c’est la raison pour laquelle il lui laisse la bride lâche tant qu’il est à son service et n’essaie pas de le faire revenir de façon frontale une fois parti. Il est dit que l’auteur aime les chevaux, je trouve la comparaison entre   Cellendhyll  et un étalon très puissant assez juste, il ne sert à rien de le prendre de force, il faut l’avoir sur la longueur et lui lâcher la bride sans quoi c’est là que les problèmes risque de se produire.

Reste un point intéressant de son caractère son aversion pour la politique et la diplomatie le décorum et attributs du pouvoir (en ce sens Priam et Morion ne ‘y trompe absolument pas en l’obligeant à participer aux différentes mondanités de leur cours eux connaissent bien le poids de ce décorum et sa fonction et tant que leur main/lige/commandant. Ils doivent montrer aux autres qui il est et ce qu’il représente même si l’ange déteste cela).
De plus vu son positionnement sur l’échiquier du pouvoir des plans va falloir qu’il apprenne la diplomatie et la politique et cela risque d’être drôle, parce que mine de rien au fur et mesure de ces aventures il commence à devenir le dénominateur commun à l’ensemble des puissances des plans et je suis quasi certains que le maitre de Maurice lui réserve de bons tours de ce point de vue.



   
Pour définitivement  clore ce très long message, en même temps c’est l’été j’ai du temps, j’en profite, je me fais plaisir. Je prie l’auteur de bien vouloir m’excuser si j’ai écorché les noms de ses personnages, je n’ai pas les livres sous les yeux pour être certains de l’orthographe exacte des  noms  de ces différents protagonistes.

Un dernier petit regret, je retrouve plus l’ironie parfois mordante qu’il pouvait y avoir dans les livres du début, j’avoue avoir été totalement séduit lors de Cœur de Loki (premier du cycle que j’ai lu, les voies de la lecture sont impénétrables tout comme les approvisionnements de la Féneque)  au moment où Gueritarish répond à Cellendhyll en substance : oui on va démasquer les méchant déjouer un complot multi planaires et sauver la belle en danger.
Ce côté totalement distancié, jouant avec le lecteur était je trouve très bon et n’est plus très présent dans le reste de la série, c’est un petit regret car je trouvais cela fort judicieux et malicieux et la série dans sa globalité est véritablement très bonne.  

J'avoue que pour le coup de l'ironie, je ne suis pas certain de bien comprendre, je n'ai pas l'impression de l'être moins maintenant qu'au début de mes romans.

Voila j’étais venu initialement pour glaner des renseignements (que j’ai trouvé) sur la sortie du prochain volume. Je me retrouve  à faire une explication de texte sur une série que j’apprécie beaucoup. Grâce en soit rendue à l’auteur et qu’il reçoive une nouvelle fois mes remerciements pour les aventures qu’il nous fait partager.

Bon je passe sous silence les heures indues auxquelles ses livres m’ont fait me coucher dernièrement et à mes difficultés pour aller bosser le lendemain car ce ne serait plus des remerciements  que je lui adresserai Wink

Une fois encore, merci beaucoup d'avoir pris le temps de m'écrire un jugement aussi intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
Sire Kiki
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 36
Localisation : Croyez-moi, vous ne voulez pas le savoir...

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Lun 5 Aoû - 12:13

Cellendhyll a écrit:
Sire Kiki a écrit:
J'avoue que là, à juste passé 8h du mat', je n'ai pas le courage de lire tout ça, désolé Hyar... Peut-être plus tard...

Moi, je crois l'avoir déjà dit, mais je suis tombé dessus un peu par hasard.
J'aime l'univers développé par Michel Robert, ses personnages recherchés qui ont plusieurs couches, "comme les oignons" dirait un certain ogre vert de ma connaisance. Même les personnages secondaires sont bien travaillés selon moi. Les intrigues, bien évidemment. Un livre sans une bonne intrigue a peu de chance de devenir un bon livre. Le seul reproche que j'aurais à faire, c'est que je trouve qu'il y a un peu trop de, comment dire ça sans être trop cru, un peu trop de scènes intimes comportant trop de descriptions ? Oh et puis appellons un chat un chat, un peu trop de cul à mon goût. Je n'ai rien contre, c'est juste que j'estime que certains de ces passages n'apportent rien en soi. Que nous ayons droit à un ou deux passage pour nous montrer la passion de deux personnages, ou la perversion d'autres, ok, mais certaines de ses scènes me semblent être là pour noircir quelques lignes/pages de plus, sans apporter la moindre consistance supplémentaire... En dehors de ça, j'adore !

Ok de ne pas aimer la régularité des scènes épicées dans mon univers ^^

Par contre, dire qu'elles sont là pour noircir des pages de plus c'est totalement faux, namého !

Ce n'est pas mon genre ce type de procédé et je n'ai aucune intention de sombrer dans ce travers. Ces scènes sont pour moi tout à fait légitimes, en vérité Smile

Evidemment, tu as bien le droit de penser le contraire ^^

Attention, je ne dis pas que je n'aime pas,

juste que de temps à autre j'estime qu'il y en a une qui n'enrichit pas particulièrement le récit. J'ai peut-être été un peu extrême dans ma façon de présenter les choses en parlant de noircir des pages...
Revenir en haut Aller en bas
Hyar

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 42
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 7 Aoû - 12:27

Alors si l’auteur ne mord pas on va l’appeler par son prénom et le tutoyer mais ce ne sera pas forcément plus simple (poids de l’éducation, du respect, de la politesse).


Déjà merci pour la réponse, vu la taille de mon message initial cela représente tout de même du temps et c’est un effort très  appréciable.

Concernant les points, qui me plaisent le moins, je pense que cela a été compris comme tel mais je préfère préciser au cas où. Même si ces points sont ceux qui m’enthousiasme le moins dans la série. Ils sont notés pour une simple raison. Je me voyais mal faire juste un panégyrique de l’œuvre et l'honnêté veut que je fasse part aussi de ce qui correspond moin à mes attentes.
Même si c'est n'est absollument rien comparé au plaisir global de la lecture de tes histoires. Après comme  je le disais, ils procèdent de partis pris et de ta vision de ton héro.

Donc au même titre que je ne donnerais pas de conseil sur comment élever des enfants ou réparer une voiture (ces deux taches n’étant pas absolument pas égales par ailleurs) choses pour lesquels je suis absolument pas compétent.
Je me garderai tout autant de dire ce qu’il faut ou ne faut pas faire à propos de l’ange et de son univers. C’est le bébé de son auteur et les lecteurs selon moi non pas voix au chapitre en matière de décision finale. Au pire si la vision ne correspond plus du tout avec ce que l'on souhaite, on ne lit plus les livres.

 
La partie ou j’explique ma position sur les administratifs et la répulsion de Cellendhyl à leur propos est plus à comprendre comme ce qui me dérange le plus dans le caractère de l’ange.
Pour certains c’est la violence dont il peut faire preuve par moment, pour moi c’est plus son caractère tranché sur ces types de profession. Tout à fait justifiée certes et expliqué, mais qui m’agace car si je devais rencontrer ce dernier, y aurait plus de chance que je me prenne un coup de boule,  que d’aller boire un verre.
 
Donc hormis ma projection dans le monde lié au fait que je lis un roman. Je ne me sens pas plus touché que cela par le désamour de l’ange pour ces professions. L’analogie avec moi-même était plus à voir comme une raison pouvant expliquer que j’adhère moins à ce point particulier du caractère de l’ange.
Après j’espère que c’est effectivement le cas sinon va falloir que j’aille consulter d’urgence.
     
Et pour les deux ou trois points soulevés pas la peine d’être désolé, c’est ton point de vue qui prime et s’applique et si je ne suis pas content je peux toujours aller voir chez Musso si les anges sont plus sympas que l’Adhan…. Evil or Very Mad 


Pour le point concernant l’ironie et l’humour, il se peut que j’y sois moins réceptif à la longue ou que je sois juste passé à côté dans les deux derniers tomes.
Mais si je prends Cœur de Loki comme référence, la relation entre Gher et Cellendhyl  était un ressort qui permettait de bien la mettre en valeur. Avec une distanciation créée grâce au loki  : Il claironne au monde qu’il est un héros qu’il est fort, qu’il est beau, etc ; C’est évidemment  ce que l’on attends d’un héros, mais que l’un d’entre eux le dise est beaucoup moins courant. C’est assez agréable car y a un dialogue qui s’installe avec l’auteur.  
L’exemple dont je parlais ce situe page 258 de cœur de Loki. Et mon interprétation est surement erronée, mais j’ai ressenti cela comme :

Mon cher lecteur tu lis de la fantasy, tu en connais les canons tu sais la trame probable que peux prendre de l’histoire, je sais que tu sais, mais tu vas voir tu vas bien t’amuser quand même.  


Voilà, ce que je voulais dire pour l’ironie que je trouve moins présente, y a toujours de l’humour  (les relations en Rathe et ses compagnons en sont l’exemple type) mais il me semble qu’il est moins souvent sous cette forme que j’apprécie. Après c’est évidemment lié à mon ressenti de lecteur et ne correspond pas forcément à but initial recherché.


Oui, oui,  J’ai bien vu Danseur dans le T7, son arbalète et leur efficacité, le nodus s’en souviendra aussi. Mais si mes souvenir sont bons, l’ange et  lui ne sont pas directement  confrontés. Et Danseur sert de rédemption au Mage de guerre qui au passage pour moi est un très bon personnage secondaire d’ailleurs.  
 
Quand à Balafrée je ne l’ai pas encore lu, mais par contre je reviens de la féneque ou j’ai acheté de quoi faire me devoir de mes futures vacances de fin de semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Sire Kiki
Soldat du Chaos
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 36
Localisation : Croyez-moi, vous ne voulez pas le savoir...

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 7 Aoû - 13:14

"panégyrique", rien que ça !
Razz 
Je n'ai pas lu Balafrée non plus, mais j'avoue que j'ai bien envie de lire Les 4 Mousquetaires... Et Plus Si Affinités avant... Surtout si, comme je crois avoir compris, l'on y retrouve un certain Agent du Chaos...
Razz
Revenir en haut Aller en bas
Hyar

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 42
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   Mer 7 Aoû - 14:13

panégyrique, c'est un peu la définition d'une critique laudative non? Et si je n'avais mis que des élements positifs, me plaisant et encessent le romans, c'eut ressemblé à cela ( et paf un passé antérieur Twisted Evil Rolling Eyes Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Vos impressions sur la série "L'Agent des ombres"!
» L'Agent des ombres
» Balafrée : Mon impression !
» En attendant...
» Frigost - "Journal de Bord" - Chapitre I et II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ange du Chaos: le FORUM :: Les Mondes de Michel Robert :: L'Hotel Meuritz-
Sauter vers: